LES HAUTS

Théâtre, danse, installation et MAO
Tout public – Durée : 45 minutes

Création originale 2023
Texte et mise en scène: Sarah Civil
Avec: Sarah Civil, Margot Coelho, Marcel Hamon et Malila Tati
Et la voix de: Cédric Chémir et Adèle Liners
Conception et interprétation sonore et musicale: Marcel Hamon
Conception et régie lumière
: Ambre Reynaud
Installation: Lisa Tararbit

Production: LES QUEƎNASSES
Avec le soutien de:
CRC de Champigny-sur-Marne, Commune de Guignes, Théâtre El Duende, Festival Traits d’Union #7
Résidences:
Le 6Mettre! (Fresnes), Théâtre Antoine Vitez (Ivry)

Les Hauts a été remarqué par l’édition #5 du comité de lecture du Plongeoir, ainsi que par le Quartier des Auteurs et des Autrices, pour lequel le texte rejoint la sélection finale de l’édition 2023/2024.

SYNPOSIS

Maëva, dix-neuf ans, et son frère Amory, la trentaine, apprennent que leur mère avec qui ils étaient en rupture depuis des années, vient d’être expulsée de son domicile. Elle est dehors, à la rue. SDF ? Clocharde ? Les deux tentent de reconstruire le parcours de vie de leur mère, de comprendre ou d’imaginer la dérive, puis de la retrouver.

INTENTIONS

Nourrie d’expériences et de récits familiaux, Les Hauts est une écriture dramatique qui parle de précarité, de maternité, mais aussi de fugue et d’abandon. Comme des souvenirs disparus volontairement, c’est un récit lacunaire, de l’indicible et des ruptures multiples.

« Tu es arrivée ici à tout petits pas de hasard par gré pas malgré toi »

Il y a le dedans et le dehors. Il y a le cheminement. Celui des souvenirs, à l’intérieur, et celui de la course pour retrouver cette mère. Presque comme une partition rythmique et arythmique, la parole s’essouffle parfois, s’interrompt souvent. Et dans ce corps textuel, il y a le mutisme omniprésent. L’action semble se dérouler sur quelques jours et la pièce ne s’achève pas sur une résolution.

« Je suis sorti sans savoir pourquoi je sors où plutôt sans savoir où aller et je ne sais pas ce qui me perds je suis en mode pilote automatique au fond je savais que je voulais la voir »

La création de Les Hauts s’est- orienté vers une oeuvre hybride : à la croisée des arts entre théâtre, MAO et arts visuels. Une dramaturgie plurielle qui s’est appuyé, dans le travail, sur ces trois modes d’écriture où aucun ne saurait prévaloir ou être dissocié des autres. Un croisement, comme celui de nos personnages.

« C’est possible de se retenir de chier jusqu’à mourir »

Sa forme au plateau est telle un conte hybride où la narration rencontre la musique assistée par ordinateur et la danse pour raconter ce qui échappe aux mots. Le tout dans une mise en scène stationnaire, qui raconte surtout l’immobilité et la sidération de laquelle nos personnages ont du mal à sortir. Le dedans et le dehors comme espaces peu perméables.

PRESENTATIONS

Théâtre El Duende, Ivry- 4 février 2024

Centre Culturel Jean Vilar, Champigny-sur-Marne – 11 janvier 2024 – forme adaptée

Théâtre des Chimères, Biarritz- 12 novembre 2023 – lecture mise en espace

Le 6Mettre, Fresnes – 27 octobre 2023 – sortie de résidence

Nouveau Gare au Théâtre, Vitry-sur-Seine – 4 avril 2023 – lecture

DOSSIER ARTISTIQUE